"Simplicité et accident" de Vincent HAUTEMER

La photographie est une histoire du temps. Ephémère instant de la prise de vue puis permanente réminiscence du passé.
Une balise, un phare pour notre mémoire nous permettent de remonter l’écheveau du temps par cette simple fraction de seconde de temps immortalisé.
La photographie argentique ajoutait encore un autre rapport au temps : l’attente, voire même, peut-être, une certaine frus-tration. Le temps plus ou moins long entre la prise de vue et la visualisation du cliché. La chimie, développement et tirage, imposait sa présence chronophage au cœur de ce processus artistique. Le photographe passait ainsi de l’état de Observa-teur-Créateur de la ‘‘réalité’’ lors des prises de vue, à l’état de Créateur-Observateur d’une autre réalité, la réalité d’une instant du passé, la réalité de la photographie.
Avec la photographie numérique, le temps « technique » de la création a été modifié. Fini le temps du labo, où le photo-graphe imaginait sa photo en devenir, l’idéalisait, peut-être en se remémorant les instants de prises de vues ?


Après avoir travaillé avec plusieurs types d’appareils photo argentiques (24*36 télémétriques et reflex, moyens formats, sténopés et « toys cameras »), et toujours soucieux, dans la photographie numérique, de retrouver des automatismes fondamentaux, primaires voire ‘‘primitifs’’ (mon tout premier appareil photo fut le gadget de Pif au début  des années 70), je travaille avec du matériel simple et tente de reproduire les imperfections et accidents qui ne manquaient pas de se produire avec des sténopés ou des appareils pour enfant (Olga, Diana…) avec leur objectifs en plastique.
Après un long travail en argentique, et ayant écouté ma sensi-bilité personnelle me poussant vers des pellicules aux couleurs ‘‘fortes’’ (ektachrome, velvia…) et en noir et blanc vers des papiers durs aux tirages très contrastés, j’ai tenté de retrou-ver en numérique ces mêmes températures de couleurs et ces mêmes ‘‘clairs-obscurs’’. J’ai donc introduit, dans le processus numérique, une étape « pseudo » chimique » de traitement du film. Les étapes de mon temps photographiques sont à nouveau présentes et préservées.

site : www.printempsdelaphotographie.fr                                        Contact : Ludot  Monique      +33(0)2 54 96 89 33       06 45 75 20 30

Office de Tourisme, Sologne côté sud                                              Courriel : ludotmonique@orange.fr

32 place de la Paix                                                                                

41200 ROMORANTIN-LANTHENAY

tourisme.solognecotesud41@gmail.com

+33(0)2 54 76 43 89